La Coupe Amère

Lecture : Luc 22 : 39-53 :
A part la tentation que Jésus a affrontée dans le désert durant 40 jours il y a eu aussi cette tentation d’éviter la croix.

 

C’est dans le Jardin de Gethsémané que s’est déroulée cette bataille.

Jésus aurait pu dire : « Non, mon Père, pas la croix… Ces créatures pécheresses ne valent pas cette souffrance. »

Au lieu de cela, il a enduré la croix, méprisé la honte, et cela afin de nous racheter.

Quand on médite ce passage, on est saisi par l’impression d’être sur un terrain sacré où, comme l’Éternel l’avait dit à Moïse, il faut ôter ses chaussures.

Le Jardin de Gethsémané existe toujours.

Il y a des oliviers dont on raconte que pour certain, les racines ont au moins 2000 ans, c’est à dire qu’ils datent de l’époque où Jésus y est allé pour prier.
1 –Dans sa prière, Jésus a parlé d’une coupe :
a / – Mathieu et Marc disent que Jésus a répété trois fois cette prière :
« Père, si tu pouvais éloigner de moi cette coupe… »
b / – Il y avait quelque chose au sujet de cette coupe que Jésus craignait. V. 44- « Étant en agonie… »

Jésus a vu quelque chose dans cette coupe qui a fait que ses nerfs étaient aussi tendus qu’une corde à piano…

Qu’y avait-il dans cette coupe qui a fait agoniser Jésus ?

c / – Ps. 75 : 8 :
« Mais Dieu est celui qui juge: Il abaisse l’un, et il élève l’autre. Il y a dans la main de l’Éternel une coupe, Où fermente un vin plein de mélange, Et il en verse: Tous les méchants de la terre sucent, boivent jusqu’à la lie. »

d / – C’est la coupe du jugement: Quoique Jésus soit pur et sans péché, il a choisi de boire cette coupe du jugement pour nous.

e / – Qu’est-ce que Jésus a vu dans cette coupe du jugement ?
Ce qu’il a vu l’a fait reculer…
Voici quelques suggestions sur ce que Jésus a vu dans cette coupe

I-La douleur émotionnelle :

Être abandonné

2 – Dans cette coupe il s’est vu abandonné par tous ses amis :
a / – Contrairement à Jean-Baptiste vivant seul dans les déserts, Jésus était quelqu’un qui vivait en compagnie des gens. Il se réjouissait d’être avec eux et eux avec lui.

Les Pharisiens le condamnaient :

« Il reçoit les pécheurs et mange avec eux… » « C’est un mangeur et un buveur… Les gens du peuple l’écoutaient avec plaisir… »

Jésus aimait la foule.

b / – Malgré qu’il était très occupé, les mamans lui amènent des petits enfants :

« Laissez venir à moi les petits enfants … Puis il les prit dans ses bras, et les bénit, en leur imposant les mains. »

Le Dieu de la création veut partager des moments avec nous.

Quel Ami fidèle et tendre nous avons en Jésus-Christ !

c / – Mais plus Jésus s’approchait de la croix, plus il était rejeté :

Au début les foules le cherchaient… mais c’était pour un repas gratuit, une guérison rapide.

Quand il a parlé de la croix, la foule l’a laissé.

Enfin il en reste douze, mais un s’en va, il en reste onze.

Puis il en choisit trois avec lui pour prier, mais pour finir tous l’abandonnent.

d / -Non seulement des gens l’ont abandonné, mais certains l’ont méprisé :

Es. 53 : 3- 750 ans auparavant a dit : « Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. »

e / -Vous est-il arrivé d’être abandonné ou rejeté ?

C’est un sentiment terrible !

MAIS QUAND C’EST LE CRÉATEUR QUI EST REJETÉ PAR SA CRÉATION !!!

Lui-même avait dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ! »

f / – Dans les grands moments de crise, on a tous envie de quelqu’un à côté de nous…

Se retrouver solitaire est un des pires moments… Le plus redoutable.

Jésus sera arrêté, jugé, torturé et crucifié tout seul… !

Sur la croix il criera : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »

g / -Quand Jésus a vu l’isolement et la solitude dans cette coupe,

il criera : « Père, éloigne cette coupe… Mais non ma volonté… »
h / – Si certains d’entre vous, ressentez la solitude et l’isolement, Jésus sait ce que vous ressentez.

Il y a des tas de gens solitaires dans ce monde.

Ils quittent le travail, rentrent chez eux, la maison est vide.

Leur seule compagnie c’est la télé ou le chien !

Des veuves se lèvent le matin et jusqu’au soir passent la journée sans parler à quelqu’un !

Mais le croyant n’est pas seul, Dieu est toujours avec lui :

« Rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ… » Rom. 8

i / – Mais il y avait dans cette coupe autre chose qui a fait reculer Jésus avec horreur !

 II-La douleur physique :

La crucifixion

3 – Dans cette coupe il a vu la souffrance extrême de la croix :

a / – Personne n’aime souffrir :

Par ex. Je n’aime pas les piqûres !

Aimez-vous aller chez le dentiste ?

Et si pour être opéré on est endormi, il y a les douleurs postopératoires.

Heureusement que maintenant on vous calme avec la morphine.

b / – Il était Dieu, mais aussi pleinement humain et il ressentait la douleur exactement comme nous.

Es. 53 : 5- Avait prédit ce que le Messie endurerait quant à la douleur :
« Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. »
c / – Jésus n’avait pas peur de mourir, c’était le procédé employé qui lui faisait horreur !

Bientôt une couronne d’épines serait plantée sur son front.

Attaché à une croix, le dos courbé, il allait subir la flagellation.

Son corps ne sera plus qu’une masse ensanglantée.

On lui arrachera violemment la barbe, et avec des bâtons il sera frappé !

Des clous énormes seront plantés dans ses mains et ses pieds.

Six heures il restera sur la croix avec ses poumons se remplissant de fluide, incapable de respirer.

Déjà il ressentait la lance perçant son côté…

IL A VU TOUT CELA DANS CETTE COUPE !

d / – Luc, qui était médecin, est le seul qui nous informe que Jésus subissait une telle pression qu’il a sué des gouttes de sang.

Le terme médical est « hématidrose. » Expérimentée par des patients subissant un stress extrême ou un choc.

Le sang passe des capillaires dans les pores…

Anecdote :
Charles IX, roi de France, qui a fait mourir des milliers de Protestants durant le massacre de la Saint Barthélemy, on rapporte que dans son lit de mort, il était tellement tourmenté dans sa conscience pour tous ces crimes, que le sang sortait de ses pores, et qu’il est mort dans une marre de sang !

e / – Pour Jésus, il était le Fils de Dieu sans péché placé devant un choix.

Il n’était pas OBLIGE d’aller à la croix.

Il pouvait commander 12 légions d’anges… !

Il ne l’a pas fait : Il a choisi de BOIRE la coupe.

f / – Si le sang a jailli de son front et de sa tête, imaginez à quoi il ressemblait lors de l’arrestation !

Et ce n’était pas fini :
Si nous regardons dans la coupe, nous verrons que Jésus était en agonie, à cause de la douleur
émotionnelle, la douleur physique, et surtout :

 

III-La douleur spirituelle :

Porter le péché du monde

4 – Ce que nous avons vu jusqu’à maintenant n’était rien, comparé à cette douleur :

a / – Jésus a été le seul a avoir jamais vécu sans péché.

Malgré la tentation, son âme n’a jamais été souillée.

En parole ou en imagination, Jésus était blanc comme neige !

b / – Mais dans cette coupe, Jésus a vu les milliards de péchés des milliards d’individus vivant sur la terre.

Il a porté sur lui TOUS ces péchés ! « Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde… »

 c / – Sur la croix, Jésus a subi la punition pour mes péchés…

Si je l’accepte, il me rend juste devant Dieu.

« Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. »

2 Cor. 5 : 21

Il fait disparaître notre culpabilité.

d / – Quand Jésus a regardé dans cette coupe, il a vu mes péchés et vos péchés :

A cette vue il y a eu répulsion !

Le péché qui a fait tomber même des anges, qui a transformé des humains en animaux, saccagé le Paradis et détruit des familles… Il était horrifié de prendre tout ça !

Être IMMERGE dans les péchés de toute la race humaine… !

 

Illustration : Imaginez une marre remplie de vers grouillants à l’odeur nauséabonde et fétide. Dans ce liquide visqueux se trouvent tous les virus, HIV, cancers, maladie de la vache folle, toutes les bactéries. Des eaux des égouts, et des chairs humaines avariées !
Jetez-vous dedans et laissez-vous submerger dans ce liquide, buvez-le, goûtez-le, sentez-le. Il remplit votre bouche, votre nez, vos yeux, vos oreilles.

Maintenant multipliez cette répulsion par six milliards !!!
Voilà une petite idée de ce que Jésus a vu… !

e / – Voilà jusqu’où Jésus est allé pour que tu sois sauvé !
Tu as peur de te convertir à cause de tous les changements que tu vas subir. Mais ce que tu auras à subir n’est rien comparé à ce que Jésus a subi pour que tu sois pardonné et que tu reçoives la vie éternelle !

Ne voudriez-vous pas dire : « Non ma volonté mais la tienne ! »
« Seigneur, pour l’éternité je te suis reconnaissant d’avoir bu la coupe amère pour moi. »

Pasteur Eric Pérus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s